L’attentat de Strasbourg : quelles mesures un an après ?

L’attentat de Strasbourg : quelles mesures un an après ?

Le 13 décembre 2018, l’Etat islamique perpétra un attentat au marché de noël de Strasbourg. L’assaillant a ouvert le feu, tuant cinq personnes et en blessant onze autres. Mais quel bilan peut on faire aujourd’hui ?

Le contexte de l’attentat du marché de noël de Strasbourg

Le marché de noël de Strasbourg est le plus ancien marché de Noël de France. Il se tient chaque année durant le temps de l’Avent dans la capitale européenne, qui se proclame aussi « capitale de Noël », depuis 1570. Un important dispositif de sécurité est mis en place, notamment à la suite des attentats du Bataclan en 2015. Certains accès à la Grande Ile, le centre-ville entouré de cours d’eau, sont totalement fermés, les autres étant filtrés par des agents de sécurité. Ces derniers arrêtent toutes les personnes entrantes pour examiner brièvement le contenu de leurs sacs et bagages.

Le marché de Noël de Strasbourg a reçu plusieurs menaces d’attaques. Depuis le début des années 2000, le marché de noël ne cesse d’être pris pour cible.

Mais qu’en est-il de la sécurité du marché de noël aujourd’hui ?

Cette année encore, le dispositif de sécurité est renforcé. Seul quelques ponts sont ouverts au passage, et il y a des plus en plus d’agents de sécurité dans la ville. Malgré l’opération sentinelle et le prolongement de l’état d’urgence, un manque cruel de sécurité se fait ressentir. Pour une foule de de près de 2 millions de visiteurs, seulement 500 forces de l’ordre en tenue et en civil. Ajoutez à cela 400 caméras de surveillance dans l’enceinte et l’accès au centre-ville filtré par des points de contrôle.

Un gros besoin en sécurité privé se fait aussi ressentir pour le marché de noël. Un dispositif de double file d’attente sera mis en place ainsi qu’un toit pour protéger des précipitations. Les personnes sans sac feront la queue d’un côté et les visiteurs avec bagage seront inspectés dans une file dédiée. Les agents de sécurité privée pourront, en cas de suspicion, fouiller manuellement les sacs et palper les visiteurs du marché de Noël.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *