Débordements et violences en marge des matchs de la CAN

Débordements et violences en marge des matchs de la CAN

Jeudi 11 juillet 2019, l’équipe d’Algérie gagne son quart de finale contre la Côte d’Ivoire. Quelques minutes plus tard, des milliers de ressortissants algériens descendent dans la rue pour fêter leur victoire. Il s’en suit des débordements et violences à Paris comme dans le reste de la France.

Des scènes d’effusions sur les Champs-Elysées

Peu après la fin du matchs, les klaxons et les voix des ressortissants algériens résonnaient sur les Champs-Elysées. La bonne humeur et les fumigènes étaient au rendez-vous, mais il y eut aussi des débordements et violences, et une tronçonneuse. En effet, un homme a descendu l’avenue avec une tronçonneuse à la main. Le dispositif de sécurité instauré par la ville de Paris fut pris au dépourvu ce soir là, mais la vidéo fait le buzz en ce moment sur internet.

Cependant, les célébrations ont dégénéré peu avant minuit. Effectivement, une fois la nuit tombée, les casses commencèrent : voitures, bus, magasins. Rien n’est laissé au dépourvu. Le magasin de moto de la marque Ducati fut vandalisé, des vitrines cassées et des motos volées : 100.000 euros de perte.

Des accidents tragiques en marge des célébrations

Bilan de la soirée : 74 interpellations. En particulier celle d’un jeune de 21 ans qui a perdu le contrôle de son véhicule et a fauché une famille vers 22h30 à Montpellier. La mère de famille fut tué sur le coup. Son bébé est grièvement blessé et encore à l’hôpital.

En parallèle, à Nancy, un homme a été blessé par un coup de couteau. L’Etat français est désormais prévenu et le gouvernement s’inquiète quant à la multiplication de ces comportements. En effet, la demie-finale Algérie-Nigéria va se dérouler le soir du 14 juillet, jour de fête nationale.

Un dispositif de sécurité lacunaire

Ce soir même, les effectifs de police furent pris par surprise. L’Etat ne pensait pas que de tels débordements auraient lieu et n’a donc pas mis en oeuvre les moyens nécessaires. Au total, 20 policiers ont été blessé et les Champs-Elysées furent saccagés. Le dispositif policier aurait pu être comblé par de la sécurité privée par exemple.

En effet, ils y a de nombreuses compagnies qui maintenant permettent de réserver des agents de sécurité en ligne pour ce type d’événement. La flexibilité d’OProtect aurait permis de mobiliser des effectifs de maintient de l’ordre et aurait évité les casses par exemple. Des agents spécialisés en protection de biens ou en pré-vol seraient directement venus sur place.

La sécurité est l’affaire de tous mais dans ce genre de crise, il est difficile de trouver la solution adaptée. S’appuyer sur des plateformes de réservation en ligne pour répondre à des demandes spontanées et surprises pourrait constituer un début de réponse à cela.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *