La sécurité dans les lieux de culte

La sécurité dans les lieux de culte

En octobre 2018, une fusillade dans une synagogue à Pittsburgh fait onze morts et six blessés. Cette tragédie repose la question de la sécurité dans les lieux de culte. Ces préoccupations concernent les Etats-Unis certes, mais aussi la France. Les synagogues, églises, mosquées, temples… ont encore besoin d’être surveillés. Face à cela, les agents de sécurité privés peuvent venir apporter une solution que les forces de l’ordre ne peuvent proposer, comme dans les écoles.

L’actualité qui nous rappelle des besoins permanents

Au lendemain d’une énième fusillade aux Etats-Unis, le ministre de l’Intérieur français a décidé de renforcer les mesures de sécurité autours des synagogues. Christophe Castaner a en effet déclaré « Je viens de demander aux préfets de renforcer dès demain la vigilance autour des synagogues et des évènements programmés ce week-end ». Il emboîte le pas à New York qui prit les mêmes dispositions pour ses deux millions de juifs.

La difficulté pour les lieux de culte d’accepter les mesures de sécurité

L’attentat dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray avait déjà soulevé ce problème. Certains lieux de culte refusent d’aller trop loin dans les contrôles des pratiquants. La paroisse protestante de Mundolsheim par exemple, ne peut fermer les portes à cause des risques incendie. La pasteure oppose un refus catégorique à la fouille des sacs des paroissiens. En outre, ces établissements n’ont pas forcément les moyens financiers de payer les policiers à l’entrée. Néanmoins, le recours à des services de sécurité privés est un phénomène qui se démocratise de plus en plus, et une solution auxquelles les lieux de culte doivent penser.

Une solution adaptée et flexible, OProtect

Tous ces établissements religieux peuvent faire appel à des agents de sécurité, de manière temporelle, grâce à OProtect. Les plateformes de réservation d’agents en ligne permettent cette flexibilité. La direction du lieu de culte peut ainsi choisir de réserver des agents quand elle le souhaite. Lors des grands rassemblements, pour des célébrations ou des évènements particuliers, elle peut augmenter ses effectifs. Et au contraire, en journée, la semaine, elle peut les réduire, voire ne pas du tout faire appel à des services de sécurité.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *