La sécurité dans les stades

La sécurité dans les stades

Mouvements de foules, sécurité des tribunes, hooliganisme, et maintenant terrorisme… La sécurité dans les stades pose de plus en plus de problèmes. Quelles réactions et quelles mesures sont prises pour contrer ce phénomène ?

            Un vieux problème qui s’aggrave aujourd’hui,

La sécurité dans les stades n’est pas un problème récent. Depuis l’existence de grandes manifestations sportives, les stades sont exposés. Dès le 5 avril 1902, l’effondrement d’une tribune à Glasgow en Écosse fait 26 morts. Le 23 mai 1964, un mouvement de foule dans un stade à Lima après un but refusé engendre la mort de plus de 300 personnes. Plus récemment, la tragédie de Hillsborough en Angleterre le 15 avril 1989 ont marqué les esprits et restent gravés dans la mémoire des passionnés de football.

Les dangers sont alors les mouvements de foules, les bagarres très violentes entre hooligans et les effondrements de tribunes. Mais depuis le milieu des années 2000, le terrorisme est devenu un nouveau risque dans les stades. En témoignent, les tentatives d’attentats dans l’enceinte du Stade de France à Saint-Denis le 13 novembre 2015. Pour tous ces risques, la sécurité dans les lieux publics est devenue un enjeu majeur pour les États et les organisateurs d’évènements.

            Des réponses pour apporter de la sécurité dans les stades,

Les États se sont rapidement investis dans les problèmes de sécurité des stades. Margaret Thatcher engage une lutte contre les hooligans. La France fait voter des lois sur la sécurité des stades après le drame de Furiani (loi « Bredin » en 1992). L’Union Européenne et Interpol propose quant à eux une coopération internationale en matière de sécurité des évènements sportifs. Les organismes de football mettent aussi en place des règlements de sécurité. La FIFA et l’UEFA imposent en effet des règles précises quant à la sécurité dans les stades.

De manière générale, ces réglementations imposent des contrôles fréquents de la qualité des infrastructures et un renforcement conséquent des contrôles à l’entrée et du nombre d’agents de sécurité dans les stades. La présence d’agents de sécurité au Stade de France a peut-être permis d’éviter un drame par exemple. Les agents de sécurité sont de plus en plus demandés dans les stades et l’entreprise OProtect propose par exemple leur réservation en instantané.

             Mais encore aujourd’hui, la sécurité est loin d’être totale

Ainsi, la sécurité des stades étant exposée à de nombreux risques, les organisations territoriales, policières et sportives tentent d’apporter des réponses. La règlementation est aujourd’hui très forte et les agents de sécurité sont de plus en plus nombreux. La qualité de la sécurité des stades lors de la coupe du monde 2018 en Russie est d’ailleurs un signal positif. Mais les débordements de supporters ou les problèmes d’infrastructures continuent. En témoigne l’effondrement d’une barrière dans le stade d’Amiens le 30 septembre 2017. Le problème n’est pas encore résolu, les États et les organisations sportives doivent continuer leur travail.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *