Les enjeux de la sécurité pour les JO 2024 à Paris

Les enjeux de la sécurité pour les JO 2024 à Paris

Ville hôte des JO de 2024, Paris sera confrontée à deux grand défis majeurs : celui de la mobilité, et celui de la sécurité. L’aménagement du Grand Paris Express et du CDG Express règleront les problèmes de mobilité. La sécurité, quant à elle, sera le fruit d’une coopération entre l’Etat et les acteurs privés, entre les moyens humains et les nouvelles technologies.

La France face à une organisation qui débute dès aujourd’hui

Assurer sécurité d’un tel évènement n’est pas une mince affaire, et il faut donc commencer les réflexions et l’organisation dès aujourd’hui. Il faut profiter des six ans d’avance pour perfectionner au mieux les dispositifs mis en place. La planification débute dès 2018, et la mise en œuvre des moyens pensés sera effectuée par le Centre de commandement de la sécurité olympique, dès 2022.

La France avait en effet fait valoir ses compétences en matière de sécurité pour appuyer sa candidature. Elle avait déjà fait ses preuves en matière de sécurité lors de l’euro 2016. 90 000 personnes avaient garanti la sécurité lors de 51 matchs. Parmi eux, 10 000 militaires de l’opération Sentinelle. Mais pour les JO 2024 à Paris, cela va être une autre paire de manches.

Une coopération forte entre l’Etat et la sécurité privée pour les JO 2024 à Paris

L’Etat ne suffira pas à assurer la sécurité de l’évènement, selon les experts. Le secteur privé viendra donc en aide, ayant déjà fait ses preuves après les divers attentats en France ces dernières années. Il s’est également montré réactif lors de l’Euro 2016. Les services privés épaulent de plus en plus l’Etat en matière de sécurité. En effet, d’après l’Atlas 2012, Panorama économique du marché de la sécurité, il y a autant d’agents de sécurité privée que de fonctionnaires de la police nationale, municipale et de la gendarmerie. En outre, les Français admettent connaitre de mieux en mieux ce secteur. Ils font aussi de plus en plus confiance à la sécurité privée.

Ce sont donc 50 000 agents de sécurité privée qui viendront soutenir les 49 000 policiers et gendarmes prévus pour le moment pour les JO 2024. Le coût prévisionnel de tout cela : 6 milliards d’euros.

Les nouvelles technologies à l’honneur

Autre acteur de l’organisation des JO de Paris : les nouvelles technologies. Un des enjeux du secteur de la sécurité actuellement est d’intégrer à ses pratiques ces nouvelles technologies. Ce sera le cas pour les JO 2024, qui verront en effet apparaitre toute une gamme de dispositifs innovants. La ville de Paris pourra donc profiter de systèmes de filtrage sans barrières, de la technologie de la reconnaissance faciale. La vidéoprotection sera aussi à l’honneur.

 

Les JO 2024 à Paris : une opportunité en or pour le secteur

Dans cette veine, les JO de Paris pourront devenir un symbole d’innovation et de qualité en termes de sécurité. La France est déjà avant-gardiste dans le domaine. Pour les dispositifs techniques, l’idée serait de développer une sorte de label « utilisé par Paris 2024 ». Cela deviendrait un gage de qualité d’une technologie ou d’une autre. De cette manière, les industriels feront de leur mieux pour être partenaire de l’évènement, lequel pourra ainsi disposer de matériels de haute qualité. Les JO 2024 deviendront une référence en la matière. Il faudra rapidement mettre en place une campagne de communication autour de ces enjeux d’innovation pour capter les meilleurs industriels. Réussir la sécurité des JO aura ainsi de grosses répercutions sur le secteur de la sécurité français.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *