La démocratisation de la sécurité privée

La démocratisation de la sécurité privée

La sécurité privée a longtemps été un marché de niche destiné aux grandes entreprises et aux particuliers fortunés. Mais les choses sont en train de changer, les entreprises de sécurité s’adressent à un public de plus en plus large. On assiste en fait actuellement à la démocratisation de la sécurité privée.

Un marché de niche

Initialement, la sécurité privée est un marché de niche. Elle est réservée aux grandes entreprises, aux magasins de luxe comme les bijouteries ou aux particuliers les plus fortunés. Pourtant, on observe depuis quelques années en France et dans le monde une augmentation forte de la demande en sécurité. Et cette augmentation concerne autant les grandes entreprises et les clients fortunés que les PME, les commerces ou même les pavillons de classe moyenne. La tendance est donc à la démocratisation de la sécurité privée. Mais cette nouvelle demande en sécurité n’est pas totalement satisfaite et la sécurité privée reste un marché d’experts, un marché de niche.

Un marché peu accessible qui freine les nouveaux clients

Pourquoi cette nouvelle demande ne fait pas appel à la sécurité privée ? Selon l’étude intitulée “Le marché de la sécurité” publiée par Xerfi en 2017, cela s’explique par l’image de luxe et le prix des services de sécurité, mais aussi par le caractère opaque du milieu de la sécurité. En effet, c’est un milieu peu accessible. Difficile ainsi pour un client novice de savoir à quelle entreprise s’adresser. Et surtout difficile de savoir si l’entreprise en question est fiable, avec des agents certifiés, dans un milieu encore très touché par les fraudes, le travail au noir ou les prestations de faible qualité. Ainsi, beaucoup de clients potentiels ne font pas appel à des agents de sécurité à cause de l’opacité de ce marché.

Un marché en mutation : vers la démocratisation de la sécurité privée

Mais toujours dans le même rapport datant de 2017, l’institut d’études économiques Xerfi met en avant le fait que le marché de la sécurité privée est en mutation. La sécurité privée s’ouvre à la nouvelle demande. Il passe d’un marché de niche à un marché de masse. En bref, une dynamique de démocratisation de la sécurité privée est en marche en France.

La démocratisation permise par la digitalisation

Comment se fait cette démocratisation ? Par la digitalisation. La digitalisation est le moyen de démocratisation car elle permet de rendre accessible la sécurité privée à tous grâce aux applications et aux sites. Plusieurs plateformes en ligne ont vu le jour, comme Oprotect par exemple. Elles proposent grâce à un algorithme de mettre en relation les clients potentiels avec des agents de sécurité qualifiés. Ces dernières répondent à trois demandes clé du marché  :

  • Une offre sûre et de qualité permise par la sélection des agents,
  • Une plateforme accessible et facile d’utilisation : il suffit de quelques clics pour réserver un agent de sécurité,
  • Un système de réservation flexible : il est possible de réserver n’importe quand pour la durée souhaitée !

Des perspectives d’avenir réjouissantes pour la sécurité privée

Cette offre semble correspondre parfaitement à la demande des PME, des commerces de proximité ou des particuliers insatisfaits par l’offre de sécurité « classique ». Grâce à ces plateformes, le marché de la sécurité devient accessible, s’ouvrant ainsi à une demande insatisfaite immense. Selon Xerfi, « Le potentiel de croissance des plateformes de désintermédiation est immense ». Les perspectives d’avenir sont donc réjouissantes.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *