Sécurité portuaire, un casse-tête sans fin

Sécurité portuaire, un casse-tête sans fin

Avec plus de 10 milliards de tonnes de marchandises transportées chaque année par voie maritime, les ports ont besoin de plus en plus d’entrepôts mais cela créé de nouvelles problématiques autour de la sécurité des marchandises.

Les problèmes causés par le gigantisme

Un trafic de plus en plus dense entraîne un besoin de stockage de plus en plus important. Les entrepôts construits aujourd’hui sont immenses, jusqu’à 388000 m² pour le plus gros du monde à Toulouse. Une telle surface reste cependant difficile à couvrir pour des agents de sécurité portuaire. Les vols, dégradations et intrusions sont alors de plus en plus nombreux. Pourtant, dans ce milieu, entre 70 et 80% des délits ont une source interne. Cela est dû en partie à une importante rotation de personnel. Ainsi la sécurité portuaire concerne aussi bien la surveillance de biens que la surveillance de personnes.

Vols de voitures de luxe à Marseille

À Marseille, c’est une scène digne des plus grands films hollywoodiens qui à eu lieu il y a quelques années. Un groupe d’individus s’est introduit dans un entrepôt du port de Marseille avant de voler sept voitures du constructeur Barbus. Ils disposaient surement d’informations précises car après avoir neutraliser le vigile présent à l’aide d’une arme de poing (ce qui relance le débat sur le port d’arme pour les agents de sécurité portuaire). Ils se sont ensuite dirigés directement vers le bon entrepôt. Fort heureusement les voitures ont été retrouvées quelques heures plus tard dans la ville.

Quelles solutions existent?

La première étape consiste à rechercher les facteurs de risques. Une augmentation du trafic? Une faible traçabilité des échanges?
Ce genre d’incident peut aussi être évité en renforçant la sécurité. Des solutions existent comme la plateforme Oprotect, où l’on peut réserver des agents de sécurité en ligne en quelques clics.
Les enjeux de la sécurité portuaire sont donc multiples, reste à savoir quelle stratégie emploieront les acteurs de demain.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *