L’ubérisation de l’économie

L’ubérisation de l’économie

L’ubérisation désigne l’utilisation de services permettant aux professionnels et aux clients de se mettre en contact direct, de manière quasi instantanée, grâce à l’utilisation des nouvelles technologies. C’est un phénomène aujourd’hui présent dans tous les secteurs d’activités.

Quels sont les impacts de l’ubérisation sur la société?

Les impacts de l’ubérisation se classent dans deux catégories.
Tout d’abord, pour le client:
– un service à faible coût, avec une meilleure qualité.
– simplicité d’accès au service et instantanéité
– environnement de confiance (avis des utilisateurs)
Puis, pour le professionnel:
– régime simplifié de micro-entrepreneur
– le droit du travail ne s’applique pas au niveau de la protection sociale ou des congés payés
– service effectué par des micro-entrepreneurs au travers d’une plateforme. Il n’y a donc pas de relation employeur/employé, mais plutôt client/fournisseur.

Ubérisation: quelles limites?

Il y a donc des avantages comme des limites à ce modèle pourtant:
Certes, il y a un meilleur accès au travail, c’est une opportunité de revenus supplémentaires. C’est aussi un modèle plus souple et flexible sur les horaires de travail.
Cependant, on ne peut nier l’effacement de la limite entre vie professionnelle et personnelle. Des revenus précaires, aucune couverture sociale pour les travailleurs. Difficulté d’accès aux prêts à cause d’un revenu instable. Peu d’opportunité d’accès à la formation…

Quelle évolution pour le secteur de la sécurité privée?

Dans le secteur de la sécurité privée, certains acteurs ont débuté leur ubérisation. Cela se traduit par l’utilisation d’outils plus performants, une évolution des méthodes de travail, et une plus grande souplesse au niveau des tarifs.
Les nouveaux outils utilisés sont issus des nouvelles technologies, et sont utilisables grâce à l’accès généralisé au haut-débit Internet. Ces outils sont: les smartphones, applications mobiles, sites web, plateforme de réservation d’agents de sécurité en ligne.
Le but est de proposer un nouveau type de service aux utilisateurs, comme OProtect le fait déjà.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *